dimanche , 25 juin 2017
Breaking News

FIA WEC 6h de SPA Francorchamps

LMP1 :

Au départ de ces 6h de SPA, c’est la Porsche 919 #1 qui partait en pôle devant les trois Toyota TS050. Et le départ à été mouvementé, notamment lors du premier freinage pour aborder l’épingle de la source, puisque la Toyota #9 piloté par Nicolas Lapierre a tiré tout droit, et s’est retrouvé dernier des LMP1. L’expérience d’André Lotterer a été déterminante puisqu’il a conservé la tête de course. Mais les tours passent, et les TS050 #8 et #7 se rapprochent de la 919 #1, qui fini par se faire dépasser non seulement par les deux Toyota, mais également par la 919 #2 après le premier arrêt au stand.

La TS050 #7 fait la course en tête alors que Nick Tandy au volant de la 919 #1 a pris la 2ème et pointe à près de 30s de la Toyota #8. La Porsche #2 quant à elle à connu une petite mésaventure, puisque la 919 a dû s’arrêter prématurément au stand suite à une crevaison lente, et pointe 4ème à plus d’une minute. C’est une autre paire de manche pour la Toyota qui ne parvient pas à être dans le rythme des ses équipiers, puisque la TS050 #9 possède un retard de près de deux minutes sur la tête de course.

Alors que le cap de la mi course a été franchi, la Toyota #7 continue de faire la course en tête, mais la voiture sœur, la TS050 #8, a pris le dessus sur la Porsche #1 et revient à moins de 30s de la première position.  En ce qui concerne la 919 #2 et les Toyota #9, ils restent 4 et 5ème.

Mais le Full Course Yellow rentre en action suite un accrochage en LMGTE dans la chicane avant la ligne droite des stands. Dès lors les stratégies de course changent, et c’est Mike Conway au volant de la TS050 #7 qui en profite le mieux, puisqu’il revient à une poignée de secondes de la première position occupée par la Toyota #8 depuis maintenant plusieurs heures. Une mauvaise stratégie d’arrêt au stand lors du FCY a fait perdre du temps aux deux 919 qui se retrouvent maintenant à plus de 50s.

Alors que la pluie semble vouloir se montrer, la fin de course a été une nouvelle fois très animée. En effet, suite à une stratégie de course de différente de Toyota, la Porsche 919 #2 est parvenue à rattraper son retard, et à prendre la deuxième position, puis la tête de la course. Mais dans la dernière heure de course la 919 percute l’Alpine #36 dans la chicane et doit s’arrêter au stand pour changer le capot avant de la Porsche. Suite à cet incident les possibilités de victoire se sont  envolées, et ça sera finalement la 3ème place pour la Porsche 919 #2.

Les Toyota TS050 #8 et #7 qui ont dominé toute la course, auront également fait le spectacle avant de franchir le drapeau à damier. Séparés que de quelques secondes, Kamui Kobayashi et Sebastian Buemi se sont livrés un duel sans  dans les derniers tours de pistes, et c’est le japonais qui s’impose avec la TS050 #8, pour seulement 1s9 sur coéquipier suisse.

LMP2 :

On a également eu droit à une course folle en LMP2. Alors que la lutte fait rage entre la G-DRIVE #26 et l’Alpine A470 #36 de Romain Dumas, le pilote français connait des problèmes d’anti patinage en fin de relais et chute au classement. Roman Rusinov au volant de la G-DRIVE s’est senti poussé des ailes et a accentué son avance, mais c’était sans compter sur le team Vaillante Rebellion. En effet la Vaillante #31 fait sa course, remonte petit à petit au classement, recolle la tête de course, pour finalement prendre la tête du LMP2. Mais après un accrochage avec une Ford du LMGTE PRO, la Vaillante #31 a écopé de 10s de pénalité dans les stands, ce qui a permis à la G-Drive #26 de prendre le large, et finalement s’imposer. Malgré sa pénalité, la Vaillante #31 termine à la 2ème position devant l’Oreca #38 du Jackie Chan DC Racing.

LMGTE :

Pour la catégorie PRO, les Ferrari 488 GTE du team AF Corse ont dominé toute la course, seules les Ford ont pu suivre le rythme des Ferrari. Mais les italiennes ont fini par distancer les américaines au fils des tours pour finalement signer un doublé. Les Ford GT terminent en 3ème et 4ème position.

En catégorie AM, comme à Silverstone la course a été dominée par l’Aston Martin #98. Mais cette fois ci la Ferrari 488 GTE #61 du team Clerwater Racing n’a jamais été en mesure de se battre pour la victoire puisqu’elle termine 3ème  à 1 tour de l’Aston. En revanche c’est une belle montée en puissance des pilotes de la Porsche 911 RSR du team Dempsey Proton Racing, puisqu’eux seuls ont pu rester au contact de la voiture de tête, en terminant 2ème à 31s de l’Aston.

Récapitulatif classement :

LMP1 :

1 Toyota Gazoo Racing TS050 #8

2 Toyota Gazoo Racing TS050 #7 +1s992

3 Porsche 919 Hybrid #2 +35s283

LMP2 :

1 G-Drive #26 overall +13 tours

2 Vaillante Rebellion #31 +53s281

3 Jackie Chan DC Racing #38

LMGTE PRO :

1 Ferrari 488 GTE AF Corse #71 overall + 22 tours

2 Ferrari 488 GTE AF Corse #51 + 1 tour

3 Ford GT Team UK #66 +30s521

LMGTE AM :

1 Aston Martin Racing #98 overall + 27 tours

2 Dempsey Proton Racing Porsche 911 RSR + 31s110

3 Ferrari 488 GTE Clearwater Racing #61 + 1 tour

Lire aussi

24h le Mans : Toyota décroche la pôle et pulvérise le record du tour !

Le match tant attendu entre Porsche et Toyota a déjà commencé lors des séances de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *