lundi , 24 avril 2017
Breaking News

FIA World Endurance Championship

Connaissez-vous la discipline FIA WEC (World Endurance Championship) ou le « waik » ? Non ?…. Mais vous connaissez sans doute la plus grande course d’endurance du monde les 24h du Mans ? Ah voilà on y est, le WEC c’est ça, des courses dites d’endurance car elles durent soit 6h ou 24h. Imaginez, des courses de l’intensité d’un GP de F1 pendant 6h ou 24h. Avec des voitures hybrides qui frôlent les 1000 chevaux pour les LMP1, et oui j’ai bien dit hybride, et autres LMP2, LMGTE PRO et LMGTE AM qui s’affrontent sur le même circuit et simultanément.

Mais qu’est ce donc que LMP1, LMP2 et LMGTE ?
C’est tout simplement les différentes catégories des voitures qui s’affrontent sur la piste.
Les plus puissante son les LMP (Le Mans Prototype) entre 600 et 1000 chevaux suivant la catégorie 1 ou 2. Et Ensuite on a les LMGTE (Le Mans Grand Tourisme Endurance) ou pour faire plus simple des GT3 (Porsche, Ferrari, Aston-Martin etc…)

Dans la catégorie prototype on a les LMP1 HY qui sont les voitures officielles des constructeurs comme Porsche et Toyota. Oui HY pour Hybride, car tous les constructeurs engagés officiellement en WEC ont l’obligation d’utiliser une motorisation hybride pour pouvoir concourir dans la catégorie reine.
Il y a bien évidemment des LMP1 sans motorisation hybride, mais seules les écuries privées, sont autorisées à les engager. Et elles sont aussi légèrement moins puissantes que leurs grandes sœurs du LMP1 HY, environ 800 chevaux pour les LMP1.

Ensuite on a les LMP2, ces autos sont assez proches des LMP1 et sont destinées uniquement aux teams indépendants des constructeurs et (ou) des fournisseurs moteurs, comme par exemple Oreca ou Ligier. Ces LMP font en moyenne 600 et 800 chevaux) et il n’est pas rare que les plus rapides se battent avec les LMP1 « privé ».

Et enfin il y a les LMGTE PRO / AM, comme expliqué précédemment ce ne sont ni plus moins que des GT3, mais la différence est que certaines de ces autos sont pilotées par des pilotes professionnels et d’autres par des pilotes amateurs.

Dans chaque catégorie et pour chaque voiture, un minimum de 2 pilotes est engagé lors de chaque épreuve. Généralement il y a 3 pilotes par voitures sauf quelques exceptions en LMGTE principalement. Ces différents pilotes se relaient durant la course pendant un arrêt au stand et un relai (temps que le pilote passe dans la voiture) est en moyenne de 2h. Sauf en cas de forte chaleur, si la température de l’air dépasse les 32°C le relai durera 80min maximum.

Alors imaginez, toutes ces voitures de courses, de technologie différente, de puissance différente, avec en prime des pilotes amateurs en LMGTE, le tout sur un seul et même circuit pour une durée minimale de 6h. Y’a de quoi être rêveur. Surtout quand on sait que les LMP sont plus rapide qu’une F1 en vitesse pointe notamment sur la légendaire « ligne droite des Hunaudières » au Mans, où les LMP1 HY peuvent atteindre des les 345 km/h et les LMGTE les 320 km/h.

Et cerise sur la gâteau, ces courses d’endurance auront lieux sur les plus beaux circuits du monde :

6h de Sylverstone 16 Avril 2017
6h de Spa-Francorchamps 06 Mai 2017
24h du Mans 17-18 Juin 2017
6h de Nurburgring 16 Juillet 2017
6h de Mexico 3 Septembre 2017
6h de Austin Texas 16 Septembre 2017
6h de Fuji le 15 Octobre 2017
6h de Shanghai 5 Novembre 2017
6h de Bahreïn 18 Novembre 2017

Lire aussi

WEC : Toyota au bout du suspense !

Qualifications : A l’issu des qualifications, les Toyota TS050 se sont positionnées en première ligne à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *